Bien que la forme des flotteurs permette d’aller à l’avant de ceux ci sans trop de difficulté, avec un peu de mer et de vent, l’opération peut s’avérer un peu scabreuse.

 

Une solution est d’utiliser un bout tendu entre l’extrémité du bras avant et le petit pontet tout à l’avant du flotteur. Le bout bien tendu fait un aller et retour avec une boucle.

 

Ensuite, le pare-battage (le type boule est bien adapté pour cet emplacement), est fixé par un mousqueton rapide à cette boucle et le petit bout est utilisé en « va-et-vient » pour l’envoyer sur l’avant du flotteur.

Ci-dessous, sur « Mikeal », il y a un bout (rouge) pour suspendre le pare-battage, et un (jaune) pour le va-et-vient