Bome de DF35U à enrouleur

Michel Bourely sur Df35U feng shui :

Je dois changer la gv et le genois de mon df35 ultimate dont le mat est en carbone et la bome en alu

L un entre vous aurait il un avis sur l idee de remplacer a cette occasion la bome d origine par une bome a enrouleur
C est surement plus onereux mais a l usage j observe que nous mettons moins les voiles sur des courtes distances de qd miles
par flemme du travail necessaire pour les hisser et affaler/ranger
( j avoue !)

Un retour d experience ?
Une marque a recommander ?

Pourras t on fixer cette nouvelle bome sur mon point d attache du mat ?
Le probable surpoids de la bome est il un vrai probleme pour la resistance du mat en carbone ( qui date de 2010)

La voile neuve sera t elle vraiment moins grande ou bien moins efficace ?
La voile sera t elle plus ou moins durable ?

En cas de gros temps est il aussi facile de prendre des ris ( j imagine qu ilsuffit d enrouler sans avoir besoin de bosses de ris)
Et que faire si l enrouleur se bloque par temps forcissant ?

Autre retour d experience ?

**********************************************************
Christian Cailliot

Personnellement je ne ferai pas cela sur un DF 35 U. J’ai navigué sur pas mal de bateau avec des bomes à enrouleur
1- C’est toujours la galère avec le temps (aux moments où il faut pas évidemment, ça se bloque)
2- et surtout le rendement de la voile et la section de la bome pour enrouler la voile dedans fait qu’on perd énormément en rendement de la GV (qui est sur un DF le moteur principal)  
Donc , non, je ferai pas ça moi

**********************************************************
Denis Le Poupon

J’ai équipé mon DF 32 (neuf) d’une bôme à enrouleur de la marque Furler Boom (made in Danemark) www.furlerboom.dk/
C’est le chantier Quorning qui me l’a tout d’abord conseillé et ensuite en a assuré l’installation.
Mes objectifs étaient les suivants :
1.      Réaliser les manœuvres de hissage et d’affalage correspondant à la majeure partie de mes navigations à savoir 2 hissages et 2 affalages sur une journée.
2.      Ne pas dégrader les performances du bateau et conserver une grande voile lattée
3.      Avoir un système simple et une mécanique fiable
4.      Hisser, affaler et prendre un ris en solo sans quitter le poste de pilotage.
5.      Pouvoir démâter et re-mâter sans trop de complication
6.      Etre dans un budget raisonnable.
Après 3 années d’utilisations voici mes conclusions.
•       Le chantier Quorning et plus particulièrement Jens m’a conseillé le bon produit (celui-ci équipe en standard les grosse unités X Yacht) ça marche bien est c’est fiable.
•       L’affalages (plus exactement l’enroulement) est long (env. 2mn) et ne permet pas un affalages dans l’urgence.
•       Le bon enroulement est conditionné par un réglage précis de la longueur de la balancine
•       La grand-voile lattée est parfaitement exploitée (j’ai pu valider ce point avec un skipper pro) et son enroulement sur la bôme ne la détériore pas.
•       Le surpoids par rapport à un équipement standard est de l’ordre de 20 kg (mon estimation)
•       Le démâtage oblige de sectionner le bout en continu d’enroulement. Ce bout doit être réépissé avec beaucoup de soin au remontage. Etre vigilent au circuit de ce bout avant son épissure
•       Un winch électrique facilite bien évidement les manœuvres et permet le bon enroulement (régularité et tension)
•       La prise de ris est d’une simplicité déconcertante.
•       Le prix (plus-value par rapport à l’équipement standard : bôme, bosse de ris, laisy bag, easy jack) est prohibitif, compter env. 20 000 € (made In DK oblige...) mais c'est du bon matosse.
•       Aucun problème mécanique à répertorier pour l’instant et son inspection est facile.
•       Peut être monté sur un mat carbone (c’est mon cas)
•       L’esthétique est soignée et discrète

Ce produit est distribué en France :
XPO
Quai Marillac Z.A. des Minimes
17000 La Rochelle
Ph. +33 546452582
xavier.phelipon@wanadoo.fr
www.xporganisation.fr

Je rappelle qu’à la suite d’un accident j’ai perdu une certaine mobilité des membres inférieurs et que grâce à cette option je peux naviguer en solo sur un tel bateau.
Mise à part son prix je conseille vivement ce produit aux voileux qui ont dépassés la soixantaine et qui naviguent sur des unités de 30 pieds et plus.
A compléter si besoin

**********************************************************
Michel Bourely sur Df35U feng shui :

Je vous remercie vivement de ces precieux conseils
Decidement il semble difficile de trouver l unanimite des avis entre ceux qui adorent les bomes a enrouleurs et ceux qui les deconseillent

Je posais la question sur le mat carbone car curieusement sur le pdf d installation des bomes  eneouleur profurl que j ai trouvé sur internet ils disent je cite " nepas recommander si on a un mat carbone"
Sans expliquer pourquoi

Vous ainsi que jean francois roulet qui navigue en solitaire sur son df35u ont pourtant des mats carbone et sont super contents de leurs bomes a enrouleur

Merci a vous
Pour l instant
2 avis favorables
1 avis defavorable
J attends d autres avis pour conclure
Merci bcp

**********************************************************
Claude-Ernest PORTRON

Je pense qu'il faut accepter une perte de performances.
Je m'inquiéterais également de l'impact sur la revente.

**********************************************************
Jean Dumazy

le mat carbone qu'utilise Quorning qui est un mat à enroulement et non moulé est largement dimensionné amha,
je ne vois pas non plus pourquoi les efforts seraient très différents (en compression par exemple) et ils sont largement supérieurs à la voile qu'à l'augmentation de poids.
mais bon, je ne suis pas gréeur.

**********************************************************
Philippe NICOLAS sur DF32S Grace O'Malley

Je ne connais pas bien le mécanisme de la bôme à enrouleur que décrit Denis mais il faut admettre que ça a l'air pratique et très propre.
J'imagine que le bon choix dépendra de ta capacité à respecter ton programme de navigation sans trops d'écarts :
- Tu navigues tranquillement, tu suis tes météos scrupuleusement pour ne pas te retrouver dans des situations de prises de ris à l'arrache sur une allure au delà de 60° du vent.
La bôme à enrouleur devrait t'apporter beaucoup de confort sans incidents pouvant enchainer une succession de soucis aggravants. Au moins tu enverras ta GV plutot que de ne naviguer qu'au moteur voile basse.
- Tu effectues de longs trajets, tu acceptes d'essuyer quelques humeurs d’Éole et de Neptune et dans ce cas, je crains que la bôme à enrouleur, tôt ou tard, ne bloque car dans l'inconfort d'une zone de prise de ris méditerranéenne un coup d’abatée ou un fasseillement trop important peu probablement dérégler ou coincer une latte et transformer une situation d'inconfort en situation périlleuse et dangereuse pour l'équipage et pour le bateau. Une prise de ris classique à deux avec le va et vient de la bosse est un jeu d'enfant grand voile complètement choquée. Nos DF continuent de bien avancer sous foc seul pendant les deux minutes nécessaires à la prise de ris.
Concernant le mat carbone, ils sont blindés et la bôme à enrouleur n'est pas un problème sauf s'il faut percer le mat à différents endroits.

**********************************************************
Eric Malot

Juste une question
Si la voile s enroule dans la bôme
Que deviennent les chariots à billes de guindant de GV ?

**********************************************************
Philippe Damour

Les bomes creuses avec enroulement de la voile à l'intérieur d'un tube c'est source d'embetements car l'espace y est plus que compté. Néanmoins tout cela fonctionnait très bien sur l' Halbert Rassy 312 de mon beau frère, mais exigeait un winch électrique et bouffait du bout d'enroulement à gogo. Nota il y avait un halebas rigide.
Par contre les bomes ouvertes comme sur le 32 de Denis Le Poupon sont beaucoup plus sûres car la place n'est pas aussi limitée et elles offrent la possibilité d'accéder à l'intérieur facilement.
Je ne comprends pas la restriction pour les mats carbones.!!! Cela doit être lié aux efforts supplémentaires dues au bout d'enroulement et au poids de la bome qui restent malgré tout limités..!!!

 

**********************************************************

Christian Cailliot

Pour moi : j'ai été clair : jamais de Bome à enrouleur.

Mais c'est mon choix bien sûr !!

Après Ce n'est que mon avis 

 

**********************************************************

André Bénard

Voici ma vision et mon expérience d’une bôme Furlerboom et des GV 

Comme d'habitude un bateau c'est un programme donc les choix sont forcément adaptés à la capacité de l'utilisateur et sa vision de partager ses plaisirs sur l'eau, donc à lire avec recul bien sûr.

 

Résumé:

Bôme à enrouleur 

Avantages: rapidité de mise en œuvre à l affalage et au hissage

Parfait pour une sortie dont on connaitra la force du vent pour établir la voilure du temps au départ

Protection de la voile car enroulée

Performance (voir programme) mais je n’ai pas de comparatif et les lattes fonctionnaient

 

Inconvénients

Le poids la mienne de 2005 pesait 107 kilo avec le hale bas (sans la voile elle-même 52kg)

La prise de ris 

Risque de casser le mat (deux expériences: la mienne j’ai fendu mon mat probablement suite à un empannage, et au chantier rives sud a Sète il y a une bôme disponible suite au même problème mais là le mat est descendu)

 

Préférer le virement à l'empannage 

L’affalage d’urgence quasi impossible voir plus bas 

Taille des DF trop petit pour ce type  bôme car la tolérance des cordes est trop faible pour accepter des erreurs.

Rail de mat captif obligeant de changer de mat si on veut passer de la bôme à enrouleur à une bôme standard (sauf si rail adapté à cette opération spécifiée au départ)

 

Achat GV et voiles DF en général 

(Malgré les avis précédents) chez Elvstrom DK exclusivement car ils ont l’expérience rapprochée de quorning.

J’ai voulu faire plaisir et j’ai eu une nouvelle GV mal faite, et le foc idem délaminé en 3 semaines par contre un nouveau spi de chez elvstrom dk super mais encore c’est tellement ponctuel qu’on ne peut généraliser.

 

Expériences 

Ayant acheté un DF1200 d’occasion j’ai pratiqué la GV a enrouleur 10 ans 

1er problème 

Le taquet pour bloquer la corde continue a tenu 10 minutes avant d'éclater donc ensuite j’ai pris un easy lock dispo GM, il y a la tension équivalente  à un ris car on retient toute la tension de l'étarquage de GV arisée.

 

2eme et non des moindre 

la taille de la corde en continu était trop fine : pas d’enroulement fiable ,dérapage, et 3 fois suite (même avec la taille ad hoc) consécutivement à une détente suite à largage de ris avant la drisse de GV cette corde s 'est enroulée autour du mandrin empêchant l affalage .conséquence 2heures pour décoincer et réparation à l'araldite des tuyaux de sortie de corde en continu arrachés dans l'affaire.

Ceci même avec un carter anti échappement, (voir tolérance)

 

Solutions à trouver :

Il faut un spécialiste de l'épissure pour la corde en continu afin d’avoir une régularité d'épaisseur et de résistance, le représentant d Antal et furlerboom France m’a dit connaitre le type de corde à armer et gaine de même épaisseur pour obtenir un bon résultat.

Et il faut savoir le faire au cas où.

Pour ma part après 3 échecs et pas de réponse de Furlerboom DK (Deux personnes âgées faisant cela pour s'occuper dixit une rencontre) j’ai pris une corde discontinue de 22m.

 

Il faut gérer les tensions

De la corde en continue et surtout de la drisse, pour cela j’avais acheté un frein de drisse chez le concepteur de lazysyteme un concurrent, c’est l'équivalent d’un frein de canne à pêche, furlerboom propose une poulie mais je n’ai pas testé.

 

Il faut une bôme à 87° !!! Au départ et à la fin le diamètre de la voile grossissant ça change l'angle d'enroulage (c'est des nuances dont les vagues se chargent de nous faire oublier cette règle 

 

Toute l'astuce c'est d'enrouler régulièrement car c'est comme un poster qu’on enroule avec la tension du vent la voile se resserre d'elle même (d ou le contrôle de tension) soit bien droite soit de travers (je vous laisse deviner la statistique)

 

On imagine qu’on va pouvoir régler la taille du ris en fonction du vent en fait la voile est taillée et renforcée à l’endroit stratégique donc il faut bien suivre l'endroit où on met le ris pour ne pas arracher la GV (vécu)

 

Donc il faut un ou deux winches électriques pour enrouler régulièrement.

 

L'affalage d’urgence,

Ayant eu sur un quillard équipé de chariot HARKEN, le vent passant de 35 à 50 kts j’ai visualisé la nécessite de pouvoir affaler en urgence.

avec une GV à enrouleur on peut affaler en laissant la GV tomber sans l enrouler (si elle ne coince pas ?) et alors comme elle reste attachée à la bôme et à la drisse la GV fait une poche de 60m2 ,pour l’avoir vécu et maitrisé par 20kts de vent je n’ai pas trouvé cela une bonne solution

Pour Jean Marc on fuit vent dans le dos alors le vent apparent est plus faible mais.....

Deuxième solution d’urgence un coup de couteau pour déchirer la GV mais est-ce encore possible 

Peut-être avez-vous un avis 

 

Mise en place sur un ancien mat, l’option rail est dispo.

Pour la fixation sur la bôme il faut impérativement mettre une contre plaque du bon diamètre (voir Quorning) pour compresser le vit de mulet sur le carbone et éviter l'arrachement  (profites de vérifier le réa de foc c’est tellement facile au sol. (Vécu)

 

Prise de ris méthode finale lors de la traversée de l'Atlantique vers Miami avec une voile réparée la veille du départ (donc à ménager)

 

1) mettre le moteur (ca charge et maintient les batteries durant l'opération)

2) enrouler le foc 

3) se mettre à la cape face au vent avec le moteur à 2knt (même par 30 kT de vent la mer semble calme après le virage toujours plein d'émotions

4) choquer GV

5) descendre la drisse avec tact expérimenté et en même temps enrouler la GV 

6) reprendre la tension 

7) écouter si ça grince si oui reprendre l’opération sinon  on repart

9) couper le moteur 

8) boire un coup pour fêter ça !

 

À noter que  Jean Marc m'a indiqué que sur les nouveaux DF la bôme était plus légère,

 

Il y a peut-être deux propriétaires qui voudraient échanger leur mat et bôme ça serait top pour la dépense 

 

Ayant maintenant une bôme standard sur mon df35 j'avoue que mettre 35 minutes pour ranger la GV me fait rêver un court instant à la bôme à enrouleur.

 

Je reste bien évidemment à la disposition pour toutes questions  

Si c’est utile l’Edition sur le site ATD est possible 

Et par contre si vous avez une astuce pour affaler correctement et ranger facilement une GV membrane avec bôme standard,

Ainsi que pour la prise de ris j’ai des bosses de 10mm qui semblent surdimensionnées et coulissent très mal.

**********************************************************

Hervé Drogou

À partir du moment où il y a un risque pour la sécurité, l'idée est à abandonner.

La 1ère chose que m'a apprise mon instructeur en trimaran est le rangement immédiat et adéquat de la drisse de GV dès le hissage pour pouvoir affaler en urgence. J'ai observé ce réflexe chez tous les pro avec qui j'ai pu naviguer. Inutile de lister les différentes situations. Imaginons simplement un equipier qui tombe à l'eau : 2 minutes pour affaler quand rien ne bloque ...Le marin professionnel avec qui j'ai navigué cet été est du même avis.

Pouvoir re-hisser ou affaler rapidement en cas de panne moteur ou d'avarie est primordial.

Ma conclusion : même si ce sont de beaux jouets, gardons le sens marin. Bon choix
 

*************************************************************

Bonjour messieurs les fans(comme nous) des dragonfly

 

L an dernier nous devions changer nos voiles delaminées après 10mille miles nautiques en baltique et méditerranée 

Je profitais de cette occasion pour vous interroger sur l opportunite d installer sur notre df35u une bome a enrouleur furlerboom comme celle qu avait notre ami jf Raulet sur son df35u hello ise

 

De cette enquete aupres de vous j ai retenu qu a peu pres la moitie des personnes interrogees n appreciaient pas l idee d une bome a enrouleur, lui preferant le systeme plus classique

L autre moitie adore cet enrouleur, essentiellement car ils l ont soit deja experimenté, soit ils en sont equipés

 

Dans ce doute nous avons choisi d installer cette bome furlerboom

 

L argument principal avancé par les "puristes" est d ordre sécuritaire

Ils s inquietent en effet d un possible blocage lors d un fort grain ou au moment ou il ne faudrait pas, comme toujours 

A cela je reponds apres experience vecu en corse cet ete que leur inquietude n est pas fondée

En effet, contrairement a une voile qui s enroulerait dans le mat, et qui serait dramatique en se bloquant lors d un coup de vent, la bome a enrouleur ne presente pas cet inconvenient car la voile continue a etre hissee ou affalee via la drisse normale, de sorte que si le mandrin ou autre empechaient soudainement l enroulement, il suffirait simplement d affaler plus ou moins en larguant la drisse, quitte a ferler ensuite la voile sur la bome

Certes l absence de points de ris rendraient ce ferlage autour de la bome moins pratique et moins esthetique avec qq sangles mais suffirait pour eteindre le risque de surtoile le temps du coup de vent

 

L autre argument relevé dans mon enquete contre ce systeme de bome a enrouleur etait la forme de la voile et particulierement son rond de chute et sa corne

Je vous confirme la encore que l excellent maitre voilier, olivier martin chez xvoiles a hyeres,  n a eu aucune difficulté a dessiner une gv creuse comme il faut et avec sa belle corne comme avant.. Et meme arrivant a une surface de 67m2 soit 2m2 plus grande que n etait la elvstrom d origine

La clef du succes du dessin d olivier reside dans la decoupe tres etudiee et soignée et dans des lattes qui lors de l enroulement arrivent paralleles a la bome lorsqu elles rentrent dedans

 

Reste l argument du cout de cette installation

Certes environ 30 mille euro pour bome et hâle bas installés est une belle somme (plus 20 pour un ensemble de nouvelles voiles en magnifique carbonesport noir) 

 

Mais apres experience de cet ete, y compris dans de tres fortes brises, je vous confirme que ce systeme est tout simplement formidable 

Je n ai d ailleurs constaté aucun ecart de performance de polaire par rapport à avant 

Avant, devant l ampleur du travail de hisser puis affaler puis ferler la gv dans son immense lazybag, nous hesitions à la hisser pour seulement quelques milles nous séparant de la plage d a coté

C etait encore plus vrai lorsque je naviguais seul à bord

 

Tandis qu avec cette bome a enrouleur, la hisser, la reduire et ou l affaler sont un jeu d enfants quelque soit la force du vent au moins jusqu a 35 noeuds comme vecu cet été

Je ne m etend pas plus sur le bonheur de la hisser et de l affaler tout seul en quelques minutes ni sur le plaisir esthétique et protecteur d avoir une voile bien enroulée dans une magnifique bome

 

Bien roulee dans sa bome et protegee des intemperies par une toile zippée sur la bome en quelques secondes je ne vais meme plus me fatiguer a enlever la gv pour l hiver, ce qui me permettra de revenir facilement me faire une petite sortie cet hiver

 

Finalement une bome a enrouleur, c est un peu comme un genois a enrouleur, sans le probleme de la hauteur de voile lorsque le genois est a moitie enroulé

Qui voudrait encore preferer endrailler son genois plutôt que de l enrouler ? 

 

En conclusion

La bome a enrouleur est un systeme genial mais evidemment si couteux qu il ne peut s envisager que lors de la construction initiale du bateau ou lors d un changement necessaire de sa gv 

Ou lorsque votre épouse, comme la mienne, en avait ras le bol de se fatiguer trop à ferler la gv pendant que je l engueulais tranquillement depuis la barre que je ne quittais pas..  Pour satisfaire les voeux de votre tendre epouse, mieux vaut lui offrir une furlerboom qu un diamant qui ne lui sera d aucune utilité à bord (ni ailleurs d ailleurs..) 

 

Par contre la bome doit etre installée avec une immense precaution par un voilier/greeur ultra qualifié car ca reste complexe avec des modifs du vis de mulet du rail etc

En la personne d olivier martin chez xvoiles a hyeres (tel +33 6 95 37 13 25) nous avons trouvé tout cela, avec en plus un personnage des plus fiables consciencieux et sympathique qu on puisse rencontrer

 

Un très grand merci à lui

Et bonnes regates à vous sur nos geniales libellules

 

Michel et anne bourely 

Sur feng shui, df35u basé pour l instant à st florent en corse