Entretien préventif sertissages

(par Didier Barbini)

 

Si un câble est correctement dimensionné et le sertissage effectué correctement, la rupture à la fatigue est impossible ! Seule la corrosion est responsable de ce type d’avarie.

Je préconise de protéger, dès le départ, tous les sertissages qui sont confrontés en permanence à l’eau de mer de la manière suivante :

- chaque année lors du carénage, une fois le nettoyage complet au nettoyeur HP et après séchage,

- projeter consciencieusement du Q20 au niveau des sertissages. Ce lubrifiant, de part sa densité supérieure à l’eau colle bien au support et protège donc d’avantage de la rouille et de la corrosion.

- Puis recouvrir très généreusement l’ensemble de graisse marine à très forte viscosité. Pour le reste, en raison du prix du Q20, pour le gréement au dessus de la coque, pour ma part je pulvérise du WD 40, une fois par trimestre sur tous les sertissages jusqu’en tête de mât.

De plus, les protections plastiques pour la protection des câbles engendre de la condensation. Donc à éviter si possible.